pour lire‎ > ‎

revivre

 
La blessure qui me tourmente est ancienne. 
Elle date de ma première venue sur Terre, il y a longtemps. L'histoire est connue « Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, fut précipité..», (Apocalypse chap.12, v7-9). Mais la vérité fut plus sordide et ma victoire moins glorieuse que ce que les légendes rapportent. Ce fut rouge et noir, chair et boue, feu et sang.. Les coups furent rudes, j'en ai eu ma part, une plaie rouge a déchiré mon âme.
Malgré le temps, la douleur est toujours là. A chacune de mes vies, elle se ravive. Non,.. c'est cette douleur qui, se réveillant, me ramène sur Terre. 
Combien de fois? Combien de vies? 
Tant et tant.  Comment dire?

Certains souvenirs sont tenaces. Ils me sont chers, ils apaisent mes souffrances. Comme le miel de ce baiser qui, en Mars 595, m'a sauvé de la peste noire et qui me calme, aujourd'hui encore... ou cette douceur du soleil à Florence. En Août 1464, je crois... Ou, encore, cette peinture à Paris, ce poème à Lisbonne, cette musique à Antiga, ce regard aujourd'hui..
Il y aurait tant à dire... A chaque fois, il me semble vivre enfin, vivre en fin. A chaque fois, la douleur de mon coeur semble disparaître... Sans doute, ne fait-elle que diminuer. Sans doute, chaque vie me montre ce que la suivante doit m'apporter. Sans doute, devrai-je chercher encore et encore, jusqu'à ce que le vrai bonheur vienne.


revivre
MD-2010











 


   
 retour